Ethique Humaine & Environnement

Traits d’Union est une fondation professionnelle regroupant plusieurs formes d’engagements individuels et collectifs basés sur deux valeurs principales : l’éthique humaine et environnementale.

Nous partons de l’évidence que l’être humain peut devenir l’acteur principal de son environnement si la Nature qu’il veut préserver est un engagement au même titre que son bien-être personnel.

I. ETHIQUE HUMAINE

L’éthique humaine commence par l’image que nous portons sur nous-mêmes. Traits d’Union invite à remettre de l’humanité dans le regard que nous portons sur les différentes facettes de notre personnalité.

Comment poser plus d’humanité consciente sur sa propre histoire personnelle ?

L’un des engagements à prendre avec soi-même est d’apprendre à désapprendre. Déconstruire des informations dévalorisantes, des croyances sur soi-même imprimées de son éducation, de ses vies antérieures, de son transgénérationnel et des multiples contextes vécus. Beaucoup d’informations ne nous appartiennent pas, mais vivent en nous par fidélité à nos appartenances culturelles, familiales. Le dépouillement de blocages émotionnels est un engagement chez Traits d’Union qui y place une véritable clé de transformation pour devenir acteur de sa vie et de son environnement.

De l’intérieur vers l’extérieur…

Dès l’instant où je me dépouille d’informations polluantes sur mon rapport à moi-même, j’ai un impact positif sur ce que je veux construire pour moi et autour de moi : la qualité dans mes relations, de l’épanouissement dans ma profession, faire des activités qui font sens, s’octroyer du temps, s’entourer de personnes qui reflètent les meilleures versions de soi-même. Je ne me pollue plus parce que je me valorise suffisamment, je me prends en charge. En reprenant mon pouvoir à travers la compréhension et les libérations des causes de mes blessures internes, j’ai le pouvoir sur ma spiritualité, je ressens des émotions positives, le sens que je donne à cette vie, mon image, le rapport à mon corps. Par découlement de cette valorisation de soi, il y a une volonté naturelle de prendre des décisions constructives et fortes de conscience pour l’environnement extérieur.

Pourquoi le manque d’humanité détourne les actes dans la destruction ?

Lorsque nous refoulons des émotions comme la colère, la culpabilité, la frustration, ces informations ne restent pas silencieuses en nous. En effet, ces dernières trouvent toujours une voie pour s’exprimer même si ces formes d’expression sont inconscientes. Nous décompressons ces émotions non réglées à l’intérieur vers l’extérieur dans des actes divers: par la surconsommation de produits, une alimentation déséquilibrée, la destruction de l’environnement, la saturation psychique via des écrans, vitesse excessive en voiture, irritabilité dans les relations, dégradation de l’estime de soi par fréquentations non adaptées à l’amour de soi. Toutes ces dynamiques nourrissent une pollution intérieure et impactent de cause à effet, l’environnement extérieur ; Si je change ma perception sur moi-même, ma perception du monde se transforme aussi. Je reprends mon pouvoir, mon libre arbitre. Je n’ai plus le besoin d’entrer en conflit avec l’environnement autour de moi puisque j’entre en paix avec moi-même.

L’éthique environnementale est-elle reliée à l’éthique humaine ?

La première pollution commence par soi-même.. Chacun de mes actes est le résultat de l’image que j’ai de moi-même. Je crée autour de moi l’environnement qui me correspond dans la valeur que je me porte. Ainsi les auto agressions silencieuses trouveront par découlement la destruction dans les interactions avec l’environnement proche et par extension à l’espace collectif. L’extérieur est le reflet de ce que je porte en moi. Avoir un engagement au sein de l’environnement sans l’éthique humaine, la destruction devient le moteur principal même si l’acte en lui-même paraît porter en visible des intentions positives. Nos actes ne sont jamais dissociés de nos croyances sur nous-mêmes, et donc de la pollution qui n’est pas dégagée en soi. C’est ainsi que l’extrémisme dans tout engagement est porté par des personnes n’ayant pas fait de retour sur leurs propres blessures actives. Tant que la guerre polluante est en nous, il n’est pas constructif de porter des engagements extérieurs isolés de son propre bien-être personnel. L’éthique humaine est avant tout un engagement avec soi-même avant d’être porté à l’extérieur de soi. C’est en ce sens que l’extrémisme de n’importe quel engagement est intolérant à la diversité des expériences d’autrui car il n’y a pas eu pour point de départ une dépollution mentale, émotionnelle, physique et spirituelle.

Notre premier environnement est nos territoires vitaux à savoir notre corps physique notre corps émotionnel et notre corps spirituel.

  • S’engager dans sa spiritualité :

. Compréhension profonde des blocages de son présent par explications des mémoires causales / vies antérieures

. Confiance en soi et valorisation de l’image de soi par optimisation du potentiel intérieur en nettoyant les blocages internes

. Libérations des croyances imprimées en soi issues de son transgénérationnel, de la famille, de l’éducation

. Compréhension profonde de la manière dont les vies antérieures ont influencé notre perception du monde, les interprétations dans les interactions avec les autres

. Prendre conscience de ses missions de vie et donner du sens à ses contextes de vie : familial, professionnel, conjugal…

. S’autonomiser dans la valorisation de soi

  • S’engager dans ses émotions

. Reprendre son pouvoir en déprogrammant la culpabilité et l’impuissance grâce à  la libération des blessures.

. En se dépouillant des mémoires je comprends le sens de mes pensées qui me provoquaient des émotions dévalorisantes sur moi-même.

. Libération des émotions antérieures : je me renouvelle dans de nouvelles sensations.

. Changement de ma perception de moi-même et de la façon dont je réagis avec l’extérieur. Ce que je pouvais interpréter comme dévalorisant me met aujourd’hui en valeur.

. Je prends conscience que toutes mes émotions sont nécessaires pour ma construction personnelle.

  • S’engager dans son corps physique

. Grâce aux libérations des blessures internes, le corps physique se modifie :

. La posture

. Les libérations des douleurs

. Fluidité dans la respiration

. Sommeil plus réparateur

La dépollution interne commence à avoir un impact sur son premier environnement : le territoire corporel, le corps physique. Nous constatons qu’à ces modifications internes, nous devenons acteurs de la santé de notre environnement corporel : alimentation plus équilibrée, sommeil réparateur, activités physiques, qualités relationnelles, ralentir/prendre du temps pour soi, se mettre en valeur dans une visibilité valorisante.

II. ETHIQUE ENVIRONNEMENTALE

Par effet de corrélation, la qualité de l’environnement interne est indissociable à la santé de l’environnement extérieur.

Traits d’Union a à cœur de réunir les personnes portant cette éthique humaine et environnementale : s’engager dans des démarches environnementales sans se détourner de son bien-être personnel. Trouver sa place et sa valeur dans sa visibilité individuelle permettent d’être un acteur puissant dans la transmission des messages et de l’impact sur l’environnement à plus grande échelle. Être un exemple d’humanité et d’inspiration dans les engagements pris au sein de collectifs.

Acter sur son environnement extérieur devrait toujours être relié à la question : « Est ce que cela fait sens en moi ? Est-ce que je me sens à ma place si j’acte de cette manière ? Suis-je alignée avec mes valeurs lorsque je décide de m’engager sur tel terrain collectif ? ». Les réponses sont une Vérité individuelle non figée qui a toute la légitimité de se transformer.

Le Collectif encourage l’individualité autant que l’individualité donne un sens existentiel au Collectif. Traits d’Union s’engage à rester dans un mouvement, une fluidité avec le changement et le respect de la Vérité de chaque individu. La fondation trouve inspiration dans la Nature et ses différents cycles, la fondation reste vivante car elle s’autorise à se renouveler, se remettre en question sur ce qui fait sens aujourd’hui et ce qui trouvera nouveauté dans les opportunités de demain.

C’est à chacun de trouver ses talents individuels qui impacteront positivement le monde. Nous sommes uniques, et apportons la nouveauté dans ce que nous venons incarner sur cette Terre.

Sois écolo : Aime toi et le monde te suivra.

L’éthique environnementale prendra sens dans les activités collectives :

  • Sensibilisation à la Nature
  • Dynamiques coopératives en centre-ville
  • Evénements d’entraide entre personnes
  • Rencontres entre associations et clubs avec échanges entre passionnés
  • Séjours thématiques
  • Mise en valeur des pouvoirs extraordinaires de chaque espèce du Vivant
  • Contacts de professionnels avec mise en valeur des talents fidèles à l’éthique de Traits d’Union
  • Ateliers autour du bien-être et créations fait maison
  • Jeux et échanges entre passionnés
  • Evénements spontanés liant l’humain / les animaux / La nature : l’interconnexion
  • Labelliser les entrepreneurs par la marque « Traits d’Union », personnes ayant passé et validé la formation par notre équipe afin d’assurer aux clients une qualité professionnelle à la fois sur le plan humain et environnement
  • Activités liées à l’environnement individuel : pratiques reliées au corps physique, à l’alimentation, au sport, aux émotions, au psychisme, à la spiritualité

Liste non exhaustive

III. LA LIBERTE DE SE CHOISIR

  • se choisir dans son individualité

Se choisir en tant qu’individu. Acceptation des parts internes par différents dépouillements : mental émotionnel physique et spirituelle. Se choisir pour le pouvoir d’être acteur de son environnement extérieur. Accueillir progressivement des Connaissances sur Soi afin de s’aimer et faire le trait d’Union entre toutes les facettes de sa personnalité.

  • Se choisir dans le Collectif

Créer le trait d’Union sur les points qui nous rassemble et s’inspirer mutuellement sur les activités qui marquent une différence positive entre chaque individu. On s’inspire dans nos différences grâce à la sécurité émotionnelle nourrie dans le choix de son individualité : « puisque je suis sécure en moi, je peux accepter l’autre dans ses différences. »

Prendre rendez-vous dans des activités collectives c’est aussi programmer la rencontre avec certains individus en un même espace de partage pour se faire grandir en conscience. Les personnes présentes s’accompagneront à se mettre en valeur dans le parcours vécu mais aussi à encourager chacun à exprimer les différences qui font sens à l’identité individuelle. Traits d’Union vise à valoriser chacun au sein du Collectif, tout en rendant hommage aux origines de chaque personnalité.

Traits d’Union appartient à la définition même de la Joie : celle du rôle primordial de l’individu pour nourrir le Collectif… tout en donnant au Collectif le rôle d’encourager l’individu dans sa plus profonde authenticité.

L’Equipe Traits d’Union