Dans le coeur de Chloé

Tu as toujours eu le cœur pur, tes yeux ont eu besoin de l’Experience pour le voir ❤️



Merci… je savais que tu viendrais Papy 💙

Je savais que tu serais là aujourd’hui, comme un rendez-vous qui ne se manque pas 💙 la plus belle ecriture aujourd’hui est le tracé humide sur mes joues de toute ta présence signée dans les révélations qui me sont parvenues.
Oui, c est grand ce qui m’attend, ce que je vis là… à la hauteur de l’amour que j’ai programmé de donner et recevoir 💙
J’ai cherché tu sais… En vain. Il n’y a pas de préfabriqués extérieurs qui sauraient répondre à toute cette nouveauté que j’amène. Nul besoin d’être accueillie tant que je m’accueille moi-même. Se recevoir et s’écouter, l’ultime équilibre à la transmission vers l’extérieur.
Le partage avec l’autre, dans les conditionnements et les dynamiques collectives, est intimement lié à l’acceptation de la différence et de l’autonomie de chaque individu portant le « novés ».
Nous le portons tous. L’acceptation d’être légitimite de le représenter, de l’être.

Il était 12h15. J’ai senti ton yang s’entremêler au mien pour quadriller mon essence dans des actes concrets 💗

C’était aujourd’hui ton départ, mais peut-on parler d’absence lorsque je te vois dans tout ce qui me pulse, de mon cœur jusqu’aux courbes de mes victoires visibles 💜

Quand le timing est là , l’évidence apparaît 💝

Chloé Meunier (qui t’aime) 🌸


NETTOYAGE ÉMOTIONNEL / NETTOYAGE DES MEMOIRES PENDANT LE CONFINEMENT

Petit post suite aux séances à distance avec les patients de ce lundi. J’ai eu en guidance de partager ce message positif concernant le nettoyage des mémoires mises en relief durant le confinement général. Message pour tous.

Lorsque nous limitons nos activités physiques, nous plaçons notre présence consciente davantage dans notre corps émotionnel, ce corps sensible par lequel les mémoires causales s’expriment.

Au quotidien, grâce à notre boussole interne, nous nous retrouvons dans divers décors extérieurs (personnes et situations) pour nous permettre de faire remonter en surface nos mémoires, que nous exprimons principalement avec nos émotions.

Liste des memoires possibles d’expression en cette période :

– Mémoires libérées concernant l’enfermement (prisons, tribunaux, hôpitaux)

– Mémoires libérées du corps physique (fragilité, fiabilité, ancrage, douleurs, poids, déplacements difficiles, fatigue)

– Mémoires libérées de la systémique familiale, et mémoires transgenerationnelles (épuration des blocages émotionnels dans nos rapports familiaux, abandon, dépendance affective, rejet, problème de place, expression non fluide de son identité individuelle )

-Mémoires de guerre (tempérament dans la confrontation, guerres de territoires dans le confinement à plusieurs, la lutte, la negativite dans le rapport aux autres, la croyance du combat comme trame de vie).

– Mémoires de sauveur/sauvé dans la proximité géographique avec les proches Ou l’isolement et solitude vecues, deux dynamiques permettant la prise de conscience positive sur l’indépendance de sa propre identité.

Non exhaustive à l’évidence, cette liste est un aperçu de tout ce qui pourrait émerger en informations émotionnelles. Le message aujourd’hui est qu’à chacun il est réclamé d’avoir pour actions principales : l’accueil et l’acceptation de ce qui nous traverse. Ce contexte extérieur est l’opportunité de se dépouiller et de nettoyer naturellement certains schémas résultant de mémoires inconscientes. Les libérations se font pour vous, parce que le contexte est propice en ce sens. Une conscience de soi plus fine, plus alignée à l’affirmation : vivre mes rêves dans les plaisirs charnels.

Juste accueillir le cadeau du renouveau pour vous, pour nous.

Chloé Meunier 🌸


Premiers pas timides sur les dessins de mon livre ❤️📙
J avais un fabuleux partenariat avec une amie dessinatrice mais l appel s est imposé de mettre en relief mon cœur aussi dans les illustrations.
Je teste, ressens et bouillonne de joie ☀️😍

Comme pour le contenu écrit, je suis en ébullition et en tachycardie quand je prends le temps d avancer dans ce magnifique projet 💜Tellement heureuse de cette aventure humaine dont je suis pour l instant la seule privilégiée mais qui sera moteur à nous rassembler et à partager !! Un contenu favorable au collectif comme à l individuel comme support d accompagnements 🙏 Hâte de vous partager sa commercialisation finale, ce n est que le début d une grande histoire dont je veux être l’architecte voyageuse ❤️

Sortie prévue courant 2020 🙏💙

Chloé 🌸

😍

Coronavirus :

Messages positifs sur la Connaissance de Soi

Côté choix du bonheur, j’me Gourette jamais ! 🤩🏔️💚

smart

smart

😀

Polish_20200223_165215381

Polish_20200215_115331292

smart

79505639_2454350161503529_5241608882953912320_o

FB_IMG_1578923986666.jpg

OUTIL DE VALORISATION DE SOI 💖

Je vous invite à l’imprimer… A vous l’approprier 🐨

A glisser dans votre sac / porte-feuilles / poche… 😊

Si vous vous sentez envahis par les émotions, vous avez l’envie de retrouver un alignement, votre espace en vous, votre Mantra d’Amour sera l’ami fidèle sur lequel vous pouvez compter pour vous rappeler qui vous êtes, même en plein coeur de situations bousculantes.
Je sais qu’avec ces fêtes, beaucoup se mettent en inconfort…Alors, n’hésitez pas à prendre un instant pour vous, aussi souvent que vous le sentez… ce Mantra est une lecture à savourer sans modération. Je le valorise comme le Compagnon d’une Vie. 🦊

Votre mission est de vous valoriser avant tout 💋

Bientôt la fin de ce cycle mes amis…

Sur cette dernière ligne droite, j’ai volontairement concentré beaucoup de vos demandes de soins, pour accompagner des libérations de mémoires et ainsi favoriser une sensation de liberté et de tremplin sur les nouvelles voies que vous méritez d’explorer en ce nouveau cycle en 20 😊
J’écoute comme à chaque fois ma justesse et les dates de rendez-vous sont toujours adaptées à chaque cycle correspondant au mieux à la personne ♥️
Aucune cape héroïque pourrait me satisfaire aussi intensément que le cadeau de ma propre introspection sur mon histoire, de m’offrir ma propre guidance sur les facettes humaines mises en avant par les patients pendant les séances.
« Et moi où en suis-je à ce sujet ? » La question du café du matin et de cette longue conversation que je m’offre avec moi-même, cette dernière ne serait pas si riche de sens sans ces libérations de mémoires vécues ensemble.
C’est en cela que le partenariat sublime les libérations car les séances sont avant tout de magnifiques expériences humaines 😊

Alors merci… Merci pour tout.
La gratitude est la matière noble de l’Amour de soi et certainement la plus belle mémoire du Cœur 💗

Chloé 🌸

Encrer l’Expérience… 🖋️
Parafer l’Amour ❤️

FB_IMG_1578923966718.jpg


Aaah l’amour… 💚💋
Voici la rencontre d’aujourd’hui… Une de mes fascinations depuis petite 🐌😍
Nu pieds, cheveux ébouriffés, éclats de rire à l’instar de grelots magiques transportés par la caresse du vent sur les dernières feuilles mordorées d’automne 🍂🍁
Le coeur ouvert dans le Paradis retrouvé 💝
Il n’y aurait pas l’existence d’hypersensibilité à mes yeux, mais des multitudes de sensibilités aussi merveilleuses les unes que les autres dans ce que nous venons apporter à ce monde : la sensibilité de notre empreinte unique, nouvelle, extra/ordinaire 💖
Ma sensibilité est souvent marquée par le microdétail de scènes de vie, mes larmes se versent à la seconde d’un geste, à l’instant d’un mot prononcé, au microcosme de la Nature qui cohabite en ma présence 💗
J’ouvre à chaque fois, un univers haut en couleurs à la perception de chaque granule de vie qui m’entoure 💛
Mes amis… Je suis tellement heureuse d’être vivante en fait…✨ J’inspire à plein poumons cette évidence trop souvent silencieuse au fond du coeur 💙
Choisir la vie chaque jour, est l’hymne à l’Amour 🌱
Chloé 🌸

FB_IMG_1578924517533.jpg

L’abondance est cette capacité de se recevoir dans la diversité des expériences créés 💖

 » Chloé Meunier « , mon appellation choisie, est mon impulsion de plonger dans les conditionnements, de m’envelopper de parures expérimentales pour vivre en actrice consciente le jeu des créations sous formes multiples. Le conditionnement est ce catalyseur de lumière qui met en relief toutes mes parts non-aimées. Ma joie ne se retrouve pas dans la lutte contre le pré-établi, en signant dans l’inconditionnel.
Mon corps est ce point de convergence de tous mes plans réunis. De ma présence au coeur du chaos visible, je m’accueille… Et crée l’ouverture pour poser l’Amour, le talent qui nous anime tous. L’amour posée, l’expérience chaotique quitte son armure rouillée pour vibrer son identité sacrée. En posant l’amour je vis en pleine conscience que chaque expérience est compatible avec mon Immortalité.
Vivre ici, le Paradis.

Mon cœur brûle tellement en écrivant… C’est la réponse. 💗

S’accueillir dans toute expérience en ayant confiance que notre sagesse se positionne à chaque instant. 😊 Il n’y aurait aucune expérience que l’Amour ne reconnaît pas comme son prolongement.❣️

A nous… de coeur à corps,

Chloé 🌸

Ancrage et Hypersensibilité

23517625_1936517379953479_2188670318815919091_n
Nous sommes tous éveillés en conscience, tous.
Il n’existe pas de personne plus évoluée qu’une autre.
Le stade de notre état de conscience correspond parfaitement à ce dont nous avons besoin pour vivre nos expériences et évoluer sur notre chemin de vie actuel.
Si nous acceptons que chaque personne ajuste avec magie son niveau de conscience pour ouvrir ses portes intérieures, il n’y a alors plus d’enseignants ni d’enseignés, il n’y a plus de comparaison possible ni de jugements de valeur.
Nous pouvons alors savourer l’intensité des partages circulaires quand nous nous inspirons les uns les autres sans s’accorder l’habit du Savoir.
Parce que chaque élément du Vivant est un semblable qui a quelque chose à m ‘apprendre sur moi-même… et que j’ignore encore.
Il n’y a donc pas d’échelle de valeur, ni de quantité et qualité à ce qui se présente à nous, il n’y a pas de règles ni de devoirs, c’est seulement et toujours des Opportunités de prendre rendez-vous avec soi-même et de s’émerveiller de ce que nous allons découvrir derrière les voiles de peurs que nous avons mis pour nous protéger.
C’est l’assurance d’une légèreté d’Etre et de l’accueil de cet Autre dans le champs de ses multiples possibles.
C’est en acceptant que nous cheminons sur une voie unique que nous honorons la magnificence de notre propre singularité.
Merci à chacun d’entre vous de vous présenter sur mon chemin pour éclairer ce qui me reste à mettre en lumière, merci de contribuer à me faire grandir à chaque instant

15895832_1799522033653015_4664160819444632251_o
Cher hôte,
Tu l’aimerais rouge ton refuge, couleur des palpitations de ton coeur, sa chaleur ambiante ferait naître le feu brûlant qui t’habite. Ton enfant intérieur me murmure que c’est ta couleur préférée, elle te rappelle ton père…. Folie passagère. Rouge finalement c’est bien trop voyant pour une si petite chose que je suis me dirais-tu. Tu redonnes une structure nouvelle à ce silence, assombris les murs du refuge d’une couche noirâtre qui ne pourrait faire reflet à un semblant de vie. Cet ami silencieux qui t’accompagne, pose à sa présence seule trop de questions, mais rassurantes dans leur matière non existentielle. Les questions récurrentes qui prennent la poussière, comme ces livres sur ton étagère-là dont l’âme a jauni avec la solitude de son explorateur. Chaque livre renferme le poids des souvenirs encore non classés, ils se chevauchent et débordent de son contenant.
Je te vois maintenant regarder les photos en noir et blanc, fidèles au décor, qui tapissent les murs comme pour t’injecter une piqûre de rappel à chaque folie passagère. Avoir pour ami la solitude trouve un confort dans sa nature linéaire, sans mouvement humain qui viendrait déstructurer les murs du contrôle.
Crois-tu que ce silence serait suffisamment épais pour te créer un abri, un toit qui te protégerait de ta propre lumière? Cette lumière dehors, est trop aveuglante, tu t’y perdrais. Pourtant dans ce milieu transparent auquel tu veux échapper, il y a la frayeur de rencontrer ton véritable potentiel. Tu m’as invitée à visiter cette cachette où tu te sens si sécure, merci de ta confiance, j’évalue son importance.
Le sol gronde sous tes pas, les murs tremblent, il est temps de te révéler au grand jour. Tu as le droit d’avoir peur. Ma main est à côté de toi, ni trop avancée, ni reculée juste à ta hauteur, à ta demande. Je t’accompagne et tout va très bien se passer. Je sais que tu en es capable. Je vais te proposer avec douceur de faire naître des faisceaux lumineux dans ta cage si fragile. Un , puis deux , puis trois… en douceur.
Ca y est, la lumière fait son apparition sur ta peau, dans tes yeux, dans la beauté de ton âme. Comment te sens-tu ? Nous pouvons faire une pause. Respirer, se re-poser. Oui, posons nous à nouveau. Tu as tout ton temps pour te découvrir. Aujourd’hui, l’essentiel n’est pas de connaître la transparence totale de qui tu es véritablement, mais par efforts progressifs dans une continuité d’amour envers toi-même, tu te surprendras à percevoir chaque jour une partie de ta beauté. Percevoir, percer et voir, un chemin vers une quête de soi-même. Je veux te féliciter, tu peux être fier de toi. Sur le chemin, ne sois pas trop exigeant envers tes peurs. Elles sont tes indicateurs sur les parties de ton être à affranchir, ce sont tes cadeaux émotionnels.
Si toi aussi qui lis ceci, tu as construit pour les raisons qui t’appartiennent un refuge qui t’isole d’une quelconque manière, si le jugement extérieur est encore pénible à dépasser malgré la volonté de se confier, tu trouveras toujours un refuge en ma présence. C’est un abri à ciel ouvert, tu ne te couvres pas dans nos échanges mais te découvre en respectant toujours ton propre rythme. Le jugement est propre à l’être humain, mais du constat de ma nature, je peux tendre à ne pas en user. Tu as un magnifique potentiel, des capacités en or à révéler, et c’est parce que tu as ton passé vécu, tes victoires et tes bagages que tu es quelqu’un d’unique. Une même personne ayant vécu les mêmes choses aurait réagi différemment, je te félicite d’être arrivé où tu es aujourd’hui avec tous les refuges construits sur le chemin. Tu es magnifique, tu mérites de recevoir toute ma bienveillance, toute ma douceur et tout mon respect

22405472_1925721971033020_146836074144480484_n
Ca fait deux jours et pourtant … je garde le souvenir de ta caresse imprégnée dans la paume de ma main, imprégnée dans mon coeur. J’ai tendu la main vers ton enseignement, et c’est là que je t’ai accueillie avec toute ma présence sur l’instant, tu m’as regardée dans la magie de l’éphémère, ce regard à la fois fragile sur la ligne du Temps mais si argile dans la puissance de la rencontre. Le redéploiement de ton essence me laissa comme cadeau cet espace temps pour savourer la magie. Cette seconde fois où tu te posas en ce même lieu, au creux de mon Etre, a eu pour echo la justesse de la Vie comme amie fidèle. Tout est là, tout a toujours été là en prolongement de la Vérité que je porte, l’univers entier s’organise en mon nom et au nom de chacun d’entre nous pour que nous libérions notre beauté intérieure, notre puissante Vérité. 🦋
La culpabilité dans son étymologie même révèle que nous nous « coupons en deux » : entre ce que je suis et ce que crois être. Tu sais, en honneur à chaque tempête que tu as explorée, à chaque instant où tu as respiré l’air de l’Expérience, tu as toujours fait de ton mieux… Tu es l’accomplissement de ce qui a été juste de vivre dans tous tes états d’Etre jusqu’à maintenant. 🦋
Je vais te faire une confidence…
Le monde extérieur est dans l’attente de connaître la Vérité que tu portes en toi depuis toujours. Apprends-moi, apprends-nous le message dont toi seul as le secret. Asseyons-nous ensemble et raconte-moi la perle que tu conserves à l’abri depuis le début. Je souhaite que tu te redéploies dans l’espace que tu mérites. Exprime-moi à travers ta justesse ce trésor qui vit en toi. Partage-nous la signature que tu es venu imprégner sur les murs de la Terre, dans le coeur de l’Homme. A toi seul, tu as une clé puissante pour éclairer une part de nous tous, cette part que nous ignorons encore. Te rends tu compte à quel point nous sommes chanceux de t’avoir là, à nos côtés ?
Ta famille, tes amis, la société ,moi… te regardons dans l’attente de ta propre Révélation. Tu es important et ta présence ici est un cadeau pour chacun d’entre nous. Il y a de la place pour tout le monde sur cette Terre. Chaque personne porte un message unique pour faire évoluer le reste du monde. A chaque mouvement de vie qui nous transporte c’est l’ensemble du Vivant qui danse dans le même mouvement.

15994841_1803716369900248_5894550025002328900_o
Au pied d’un arbre, je lève la tête pour admirer le plafond bleu parsemé de poudre blanche où s’invitent des rayures boisées. Les oiseaux offrent une musique à ce sentiment de libération d’être enfin de retour chez moi, l’odeur de la terre encore humide me libère de l’air saturée d’artifices. Le coeur bétonné des villes devient très vite inconfortable. La terre où reposent les feuilles cristallisées par l’hiver est mon pied-à-terre, ma maison. Les rayons du soleil rencontrent les gouttes d’eau sur les extrémités des branches, elles enveloppent en cet instant les arbres d’une parure brillante des plus magnifiques. Peut-être pourrais-je ici confier ce qui m’anime autant en forêt. Est-ce sûrement mon élément parce que je rencontre en ce lieu l’omniprésence de l’asymétrie. Dans la Nature la régularité se fait absente, la surface rugueuse des troncs d’arbres dénote les décors citadins trop lisses, rien ne se ressemble, tout se vit dans un mouvement singulier. Promenez-vous à deux reprises dans un même décor naturel, le moment sera vécu comme un sentiment de première fois. L’asymétrie est le plus profond enseignement de la Nature. Nous pouvons être nous-même, nous libérer de tous les rôles sociétaux que nous nous imposons quotidiennement pour entrer dans le moule du conformisme. Cette asymétrie me ramène à ma propre essence et à mon regard sur les autres. Mes imperfections sont mes richesses qui me font sentir unique, je n’accroche plus à ces attentes sociétales qui demandent à être belle en m’alourdissant de critères notoires, couvrir les contours trop prononcés de ma personnalité dans une apparence lissée sans âme pour la faire vivre. Ma sensibilité ne trouve aucun echo à ces jardins symétriques où l’homme dépossède la plante de son âme. Quelle beauté pourrais-je trouver dans des fleurs qui habillent de couleurs un vase en porcelaine, ces mêmes fleurs que l’homme a coupé de leur royaume naturel pour rendre un peu plus vivant son propre foyer?
Recontactons notre asymétrie. Notre corps est asymétrique, notre caractère aux reliefs divers est ce paysage pittoresque où nous pouvons inviter l’Autre à nous découvrir. Nos émotions sont indomptables, nos idées débordent de notre prétendu savoir-faire. Notre beauté se reflète dans nos écarts, nos travers. Serions-nous bien tristes si l’ère de la chosification triomphe, si nous découvrons le secret de la perfection, si la magie de l’inattendu se désintéresse de nous, si le chemin se révèle être celui que nous avions planifié, si toutes nos rencontres deviennent le reflet de nos attentes, si cet autre se calque à nos critères si pauvres dans leur exigence. Dans quelle mesure l’expérience trouverait son sens?
C’est sûrement parce que je passe ce temps si précieux dans la Nature qu’à chaque fois que je te vois, toi qui lis ceci et me fréquentes de près ou de loin, les rôles à travers lesquels tu t’exposes devant moi n’ont aucune prise sur ce que je perçois en toi. S’il y a imperfection, il y a richesse. Ne les gomme pas d’artifices, je veux continuer à voir ce qui vit en toi dans ton regard, dans l’intonation de tes mots, dans la signature de tes actes. Ce détail physique, psychique, émotionnel, comportemental que tu portes de manière atypique, ne le renie pas. C’est tout ce qui te rapproche de ta singularité qui fait de toi une personne à aimer. Tes imperfections si différentes des miennes, forment la trame de l’histoire unique que tu as à raconter, je veux l’entendre et avoir le privilège de la vivre.

14494837_1751923585079527_1256805992211338835_n
L’espace de rencontre entre les aléas de ma vie et Moi l’artiste est un phénomène vécu d’un commun accord. Notre relation aux expériences se confond dans le cadre de vie. Le mouvement de l’énergie se casse dans les angles obtus couverts de béton – c’est l’involution de notre humanité, anesthésie de nos sensations qui font du progrès la propagation de cœurs artificiels. Mon fonctionnement est trop souvent séduit par les agitations quelconques. Mon inspiration a sa source. La Nature est un livre de connaissances extraordinaire, le plus bel ouvrage de mon développement personnel. La chute des feuilles est une valse mordorée, je danse dans le mouvement d’automne. A corps contre écorce, je dépose mon histoire au pied de l’ âme majestueuse, mes pores accueillent la chaleur de la sève. Comme à chacune de mes visites, c’est l’expérience des vibrations naturelles, ondes qui circulent entre moi et l’arbre, entre mes pieds nus et la terre encore imprégnée de la rosée du matin. A qui veut éviter l’épaisseur du silence, la Nature est langage. Elle me parle et j’écoute cette sagesse atemporelle. J’apprends à écouter, à sentir, à voir, j’apprends à redécouvrir des surfaces rugueuses qui se perdent dans des décors contemporains bien trop lisses, j’apprends à goûter de nouveau à mes rêves, mes envies les plus profondes. J’apprends la flexibilité dans ses courbures, une douceur qui m’apaise et m’accueille. J’apprends à lâcher la main de mes Convictions, dans ce paysage teint de bienveillance, de la pureté du non-jugement. J’apprends la lenteur, cette puissance qui m’est si étrangère. Sur ces vagues d’informations, mon regard se pose sur ces châtaignes qui tapissent le sol. Il y a quelque chose en moi qui s’anime. La bogue piquante de l’une d’entre elles est ouverte, prête à laisser sortir le fruit rare qu’elle contient. Suis-je en cet instant réceptive à ce message angélique ? En levant la tête, les feuilles m’offrent un spectacle éclatant de couleurs, un dégradé qui fait vibrer la corde sensible de mon Etre. L’enseignement est prégnant : L’arbre se dévêt de son habit, nu dans la traversée glaciaire, son profond enracinement est la condition nécessaire pour ce magnifique voyage. Dans cette leçon de vie qui m’est proposée, j’arrive à m’imprégner de la beauté de ce fin de cycle, j’ai foi aux belles promesses du printemps, symbole du nouveau cycle. L’étincelle de vie fera naître les jeunes pousses. La verdure printanière se reflète dans cette confiance inébranlable pour chacune de mes fins de cycles. Au pied d’un arbre, c’est toute ma gratitude de l’Automne…

22256584_1922336571371560_1656548826763331927_o
En cet instant, j’aimerais nous dire…
Dans cette pleine lune qui fait remonter nos mémoires les plus archaïques, je vous chuchote que vous êtes la trame de l’Amour.
Il faut beaucoup d’amour en soi pour accepter la case départ du Jeu que nous avons choisi de vivre.
Il faut beaucoup d’amour en soi pour accueillir la personne que nous sommes aujourd’hui, beaucoup d’amour pour accueillir l’Elève que nous étions hier et l’Enseignant que nous serons demain.
Beaucoup d’amour pour mourir et naître à chaque seconde dans l’inspiration de la fluidité.
Beaucoup d’Amour pour s’émerveiller de la magie de chacune de nos émotions qui nous traverse. La Joie est Amour, La Colère est Amour, la Tristesse est Amour, l’echo du rire colore l’Amour.
C’est dans cette pleine acceptation de la complexité du prisme que Je Suis que j’honore l’Hymne à la Vie, l’Hymne à l’Amour que j’incarne à chaque instant.
Oui, l’Amour vit dans les rôles que je joue dans diverses créations que je construis dans mon lien à l’Autre, cet Autre comme un cadeau qui m’aide à m’élever.
Tout est en honneur à la sapidité de l’Expérience.
Il faut beaucoup d’amour en soi pour se laisser traverser par les autres Merveilles qui nous entourent et avec qui nous explorons nos possibles.
Il faut beaucoup d’amour en soi pour explorer nos propres terres intérieures qui n’ont pas encore été foulées.
Oui, il faut beaucoup d’amour pour accueillir le prisme que je suis dans tous ses reflets.
Il faut beaucoup d’amour pour regarder avec bienveillance nos autosabotages. Et c’est parce que je reconnais leur légitimé d’Etre que je peux les libérer.
Il faut beaucoup d’Amour en soi pour accepter que tout est là, que notre justesse a toujours été là et le sera dans chaque mouvement de vie que nous explorerons.
Dans mes peurs les plus complexes, je dis oui à l’Amour.
Dans mes blessures les plus archaïques je dis Oui à l’Amour.
Dans mes décisions qui s’ancrent dans la matière, je dis Oui à l’Amour.
Le choix de cette Vie est un choix d’Amour envers ma propre élévation.
Merci à chacun d’entre Nous d’incarner ce que l’Amour a de plus magnifique à offrir.
Je nous aime dans tous nos reflets. Je nous aime dans tout ce qui nous anime. C’est dans notre complexité que notre magnificence se révèle.
Amour et lumière du Coeur…

29541518_1999412633663953_7719952273082285852_n
Fleur bleue pour toi mon Corps.
Petit Corps de lumière,
Tu sais, c’est comme deux amis qui veulent raconter leur première fois, cette rencontre bouleversante. Le même refrain au parfum de vanille : « Alors par où commencer.. »
Je croyais qu’on avait trop vite cohabité ensemble. On n’se connaissait pas assez au départ. Pour vivre sur un même espace, il faut apprendre à se connaître.
Ah ok, tu dirais « s’apprivoiser. »
Mouais, pourquoi pas.
T’as quand même toujours besoin de ramener ta fraise… Oui allé, j’te devance, je sais que t’aimes les fraises.
Mais avoue que t’as un sale caractère.
Quoi moi aussi ?
Qui se ressemble s’assemble, comme on dit !
Pour notre assemblage… On en parle? Pendant plusieurs années, c’était une partie de Twister interminable. C’était pas de la tarte la colocation avec toi… Tu étais ce moule qu’un Artiste m’avait imposé.
Et puis … la réconciliation. J’me rappelle avoir confectionné mon drapeau blanc avec délicatesse. J’étais prête à m’unir à toi. A mûrir en Toi. J’ai fini par me désintéresser des bruits superfétatoires pour plonger dans l’art de l’Ecoute. La question existentielle de ta place dans ma vie s’est imposée :Ta voix serait-elle une alliée sur ma Voie ?
Merci de m’accompagner dans mes libérations,
Merci de révéler mon incarnation dans ce qu’elle a de plus éclatante.
Ô combien… merci.
Aucune rhétorique porterait aussi haut le verbe pour exprimer mon amour pour Toi. C’est bien ça ta Puissance, ton Enseignement me traverse et je m’imprègne de ses saveurs. Tu as cette légitimité parce que tu me connais mieux que quiconque.
Merci de transmettre les messages des vies antérieures réclamés à travers tes sensations. Merci de tes conseils, merci de me replacer dans ma justesse. Tu as ce regard maternel, bienveillant qui m’observe dans l’expérience en me faisant des rappels sages au bon moment.
Merci de ta puissance d’ancrage qui me permet d’explorer d’autres plans, de pouvoir communiquer avec d’autres possibles. Si je vis autant ma médiumnité et apporte autant d’éclairages dans mes accompagnements c’est surtout grâce à toi. Si je devais répondre aux satisfactions des personnes, le retour logerait la même évidence : « Vous savez, je ne serai rien sans lui, mon Corps ».
Si tu savais comme je suis heureuse de t’avoir choisi.
Ta belle conscience fait de moi la personne la plus chanceuse au monde.
Nous formons une si belle équipe.
Nous irons au bout de ce plan d’Expérience ensemble, main dans la main. Ni trop avancée, ni trop reculée dans ta sagesse…juste à ta hauteur, à ta demande.
Ta Chloé qui t’aime…

coeur
Toi qui lis ceci…
Lève le drapée qui voile tant cette confiance en toi. Il est si épais qu’il arrive à te faire douter que tu es une personne bien.
Mon ami…
Si je te disais que tu n’as aucun blocage ? Que tout serait possible à vivre dans une fluidité incroyable ?
Que tu peux tout expérimenter ici là …? Que tu n’as pas besoin d’un passeport pour vivre le paradis, La Terre est le lieu idéal pour t’accueillir dans toutes les formes d’expérience qui te font vibrer ?
Tu as un dressing illimité de costumes.
Surprends moi.. Surprends toi.
Tu n’es pas un accident existentiel, tu as une grande importance en ce monde. Tu n’es pas un être contorsionné de mémoires qui tente de crapahuter sur une échelle de points pour atteindre une terre promise.
Tu es déjà arrivé mon ami…
Pose toi avec moi, prenons un café. Un thé si tu préfères.
Bien…
Tu n’as plus besoin de prouver quoi que ce soit désormais.
Ce que je pense de toi me demandes-tu ?
Tu as toujours été prêt.
Tu portes la nouveauté dans ta créativité, elle boue si intensément en toi. Ne te sens-tu pas fatigué de retenir l’appel en toi qui veut enfin avoir son public, ses applaudissements ?
Rends visible la vérité de ton coeur, tu mérites d’être sur le devant de la scène, les coulisses sont maintenant trop étroits pour toi, pour tous les messages que tu as à nous transmettre.
Jette la gomme qui te servait à lisser ta spontanéité, cesse de retenir ce rire qui crie un peu trop fort la folie en toi.
Lâche la main du politiquement correct, de ces pensées douteuses que ta ponctuation séduise la majorité.
Tu es un trésor de joie indispensable en ce monde. Tu es un parti pris qu’on aime voir en mouvement.
Je sais…
Tu t’es toujours demandé comment rentrer dans la ronde ? Mais sais-tu que la ronde s’est toujours formée autour de toi? Elle change de forme à chaque instant s’adaptant toujours à toi. Toi, le point central, le nombril du monde.
Exprime tous les reliefs qui constituent la magnifique personne que tu es.
Que tu nourrisses ta pleine discrétion, pourquoi pas… Le rouge que prennent maintenant tes joues ont l’effet d’offrir au monde la couleur de tes sentiments.
Ressens en toi mais sache… que tu es pris en charge quoi qu’il arrive. Ta pulsion de vie veut accentuer l’inspiration que tu offres aux inconnus. L’espace d’une rencontre pour un fragment d’éternité.
L’exemplarité de ta lumière renvoie le magnifique message que toute rature existentielle n’est qu’un miroir aux alouettes.
Merci de transmettre autant par ta présence.
Ne me remercie pas de cette lecture… Ta Vérité intérieure t’a mené jusqu’ici pour canaliser tout cela. A toi d’infuser ce qui semble bon pour toi.
Remercie toi… Uniquement toi. C’est une appétence d’amour qui reste insatiable.
Chloé

Depuis l’infini mon coeur… ❤

🙂

🙂

Dessins d’enfants : archives de Mémoires Causales